ADEME

L’ADEME EN BREF 


À l’ADEME - l’Agence de la transition écologique -, nous sommes résolument engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique et la dégradation des ressources.
Sur tous les fronts, nous mobilisons les citoyens, les acteurs économiques et les territoires, leur donnons les moyens de progresser vers une société économe en ressources, plus sobre en carbone, plus juste et harmonieuse.
Dans tous les domaines - énergie, économie circulaire, alimentation, mobilité, qualité de l’air, adaptation au changement climatique, sols… - nous conseillons, facilitons et aidons au financement de nombreux projets, de la recherche jusqu’au partage des solutions.
À tous les niveaux, nous mettons nos capacités d’expertise et de prospective au service des politiques publiques.
 
L’ADEME est un établissement public sous la tutelle du ministère de la Transition écologique et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

 La recherche et l’innovation au cœur des missions de l’ADEME  L’activité de soutien à la RDI de l’ADEME s’inscrit dans les objectifs des politiques publiques en faveur de l’énergie et de l’environnement et notamment ceux de la transition énergétique et écologique (TEE), l’ADEME participe à la mise en œuvre les stratégies nationales de recherche (SNR et SNRE) dans ses domaines de compétences en accompagnant la recherche, le développement et l’innovation en faveur de la transition énergétique et écologique et de la lutte contre le changement climatique. L’ADEME aide ainsi des projets de RDI en matière de gestion des déchets, de préservation des sols, d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables et de qualité de l’air.  Depuis l’encadrement des thèses jusqu’à l’export des innovations de PME françaises à l’international, l’ADEME accompagne les projets de RDI dans le cadre de 4 familles d’outils : 
  • Le financement d’une cinquantaine de thèses par an dans l’objectif de défricher des sujets précurseurs, la majorité de ces thèses sont cofinancées par des entreprises ou collectivités ou des organismes publics, 
  • Son programme de recherche et développement au travers d’appels à projets de recherche (APR) compétitifs qui vise majoritairement des projets collaboratifs impliquant au moins une entreprise, notamment quand les résultats attendus sont des solutions industrialisables avec une perspective de diffusion sur le marché. Ces projets portent sur des TRL 4 à 7, ou sur des recherches prénormatives. 
  • La participation aux guichets uniques éco-innovation de certaines Régions, qui ont pour objectif de soutenir des projets d’éco-innovation portés par des entreprises ou des groupements d’entreprises, 
  • Le Programme d’Investissements d’Avenir. 

 www.ademe.fr
@ademe












Filtrer par :
Résultats par page :

Appel à projets de recherche « Transitions Écologiques Économiques et Sociales » (APR TEES) - Édition 2024 - Phase 1

ADEME

1. Présentation générale du programme TEESAu fil des trois éditions (2017, 2019, 2021), l’APR TEES a financé plus de cinquante projets de recherche. Lors de la première édition, ils ont traité de la transformation des pratiques individuelles et des ménages. Avec les deux éditions suivantes, les projets portent sur des dimensions plus collectives, abordant l’émergence ou le renouvellement d’initiatives collectives, publiques comme privées, les évolutions institutionnelles nécessaires pour aller vers de nouveaux modèles économiques et de gouvernance.L’objectif est de comprendre comment les projets de transition écologique peuvent prendre forme, les problématiques auxquelles ils essaient de répondre, mais aussi les difficultés auxquelles ils font face. Ces recherches contribuent à mieux appréhender à quelles conditions et dans quelle mesure les pratiques sociales peuvent évoluer, les dispositifs techniques et actions de politiques publiques écologiques peuvent être définis, se déployer, être infléchis, ou être empêchés.Ces recherches contribuent à analyser la transition « en train de se faire ». Elles apportent un regard réflexif aux différents dispositifs d’action publique, restituent les contingences propres à chaque cas analysé, tout en articulant ces analyses aux connaissances plus générales accumulées dans le champ scientifique.L'APR est composé de 4 axes :L'axe 1 renvoie à l’organisation des politiques et actions de transition : leur programmation, les ressources sur lesquelles elles reposent, la planification, la décision et le pilotage des collectifs, ouvrant à la fois à l'étude des processus et des acteurs qui contribuent à les mettre en œuvre.L'axe 2 porte plus sur les outils, instruments et savoirs mobilisés pour agir, coordonner, évaluer la mise en œuvre de la TE (Transition écologique).L'axe 3 traite des dynamiques de mobilisation, intégrant les problématiques de renouvellement des formes institutionnelles, politiques, participatives, contestataires.L'axe 4 interroge la généralisation des objectifs de transition et leurs effets structurels (socioéconomiques, institutionnels et politiques, etc.).Conditions d’éligibilité des projetsLes projets attendus : Seront portés par des organismes publics ou privés de recherche. Le déposant - coordinateur scientifique du projet de recherche – devra être un chercheur publiant dans des revues scientifiques, inséré dans une communauté académique ; et attaché à une structure académique (UMR, ULR, EA... - chercheur associé compris).Pourront couvrir un ou plusieurs axes de l’APR.S’attacheront à développer un (ou des) ancrage territorial (en France), lorsque cela sera pertinent.Seront de préférence collaboratifs, avec des consortiums non seulement pluridisciplinaires, mais ouverts, en plus des équipes de recherche, aux acteurs et aux parties prenantes des sphères économiques, associatives ou publiques, lorsque cela sera pertinent.Devront répondre à un ou plusieurs enjeux de politique publique clairement identifiés.Seront d’une durée comprise entre 12 mois et 24 mois.3. Montant de l’aide financièreLe montant indicatif des aides est de 50 000 à 200 000 euros. 4. Eléments à déposerPour le dépôt du pré projet, vous devez remplir le document « modèle de pré projet » (à rendre au format Word) ainsi que les formulaires sur la plateforme de dépôt. Pour cette première phase de sélection, explicitez la composition et l’intérêt du consortium ainsi que la nature des partenaires au sein de ce document « modèle de pré projet ». Autrement dit, nous vous invitons à ne pas saisir de partenaires sur la plateforme, supposant une validation du dossier par chacun d'eux, mais uniquement à faire état des partenaires dans la présentation scientifique du pré projet.5. Calendrier prévisionnelDépôt des pré projets (phase 1) : les candidats sont invités à déposer leur dossier uniquement sous forme électronique via la plateforme de dépôt et de suivi de l’ADEME, avant le 13/03 à 12h00. Note aux porteurs : l’analyse des dossiers se fera via la complétude du modèle de pré projet. Sur la plateforme, vous pourrez copier/coller des éléments de contexte/objectifs/description (la version plateforme ne sera pas conservée dans la phase 2 de dépôt de projet complet)Expertise réalisée par l’ADEME et par le comité scientifique en mars/avril 2024Annonce des dossiers présélectionnés au plus tard début mai 2024Dépôt des projets complets (Phase 2) : avant le 05/07/2024 à 12h00Expertise réalisée par l’ADEME et le comité scientifique, puis tenue des jurys mi-septembre 2024Annonce des lauréats fin septembre 2024 au plus tard6. Plus d'informationsLa Cellule TEES se tient à votre disposition pour répondre à toutes vos questions à l'adresse : apr.tees@ademe.frRapport d'interventions webinaire du 09/02/2024 : https://attendee.gotowebinar.com/recording/4119501070482784260...

GRAINE (Phase 2) - Production, valorisation des biomasses et préservation des écosystèmes 

ADEME

La première phase étant achevée, aucun nouveau projet n'est recevable. La phase 2 concerne les projets qui ont été retenus en phase 1.Cette 5ᵉ édition de l’APR GRAINE, vise à soutenir des projets pour mieux produire, gérer et valoriser les ressources biologiques potentiellement renouvelables, y compris les déchets organiques, afin de satisfaire les besoins en aliments, en produits et matériaux biosourcés, ou encore en énergies sous la forme de chaleur/électricité, de biocarburant, et contribuer à la préservation de l’environnement.L’objectif de cet APR est de soutenir un développement durable de la bioéconomie en réponse à des besoins sociaux dans un contexte de changement climatique autrement dit d’articuler, au sein des territoires, l’accompagnement des filières de production et de valorisation de biomasses en limitant les impacts et ce, dans une optique de résilience.Les biomasses ciblées sont les productions agricoles et leurs coproduits, les productions sylvicoles et leurs coproduits, les déchets organiques, les coproduits industriels ou encore les algues et les plantes invasives.Celui-ci s'intéresse plus précisément à 5 types de recherche : en connaissances nouvelles, industrielle, organisationnelle, méthodologique et prénormative et technologique.L'APR s'oriente autour de 4 axes de recherche :Axe 1 - Production durable et résiliente de biomasses préservant les milieux et les ressources : il vise le développement et l’amélioration des systèmes et des filières de production d’exploitation de biomasses.Axe 2 - Transformation et valorisation éco-efficiente d’une biomasse tout en évaluant les impacts sur des systèmes de production concernés : il vise le développement de nouveaux procédés de transformation et de valorisation de biomasses (par exemple : les résidus ou les biodéchets) en intégrant les enjeux liés à l’économie circulaire et à la réduction des impacts environnementaux (y compris ceux liés aux étapes amont de production et mobilisation de la biomasse).Axe 3 - Outils et méthodes d’évaluation de la santé des sols et des impacts environnementaux du développement de la bioéconomie sur les écosystèmes : il vise le développement de méthodes et d’outils d’évaluation pour une approche globale et durable de la gestion des biomasses au sein des filières et des territoires.Axe 4 - Recherche-Action et Sciences Humaines et Sociales pour la transition des systèmes et filières de la bioéconomie : il vise à identifier et analyser les leviers de la transition des systèmes et filières de la bioéconomie.Le montant d’aide de 300 000 € maximum par projet sera évalué par rapport à la complexité des projets.Un montant d'aide supérieur pourra être octroyé pour des projets transversaux ayant des objectifs clairs et pertinents et dont l’originalité de la recherche portera sur plusieurs axes/sous-axes thématiques et justifiant d’un partenariat cohérent. Toutefois, nous invitons les porteurs de projet à rechercher des co-financements.Pour ces axes, sont éligibles les projets :collaboratifs déposés par un consortium qui s’appuie sur un partenariat pertinent et qui intègre obligatoirement un partenaire de recherche (public ou privé)entrant dans le champ de l’APRd’une durée maximum de 48 moisLe processus de sélection est assuré par l’ADEME, avec le support d’expertises externes et d’un comité scientifique et technique (CST) constitué de personnalités qualifiées. L’ADEME, les membres du CST, les experts sont tenus à une stricte confidentialité.Calendrier prévisionnel :Dépôt du dossier phase 1 : Clôturé le 11/12/2023.Expertise dossier par dossier : réalisée par l’ADEME à la mi-décembre 2023.Annonce des dossiers présélectionnés : le 23/01/2024.Dépôt du dossier phase 2 avant le 02/04/2024 à 15h. Note aux porteurs : l’analyse des dossiers se fera via la complétude du modèle de l'annexe technique et de l'annexe financière. Dans OPALE, vous pourrez copier/coller les éléments renseignés.Expertise externe des dossiers réalisée par des experts thématiques venant compléter l’expertise ADEME. Puis sur la base de ces expertises, présentation et discussion au sein du CST rassemblant des experts académiques et des membres des ministères, d’agences et de l’ADEME qui annonceront les projets sélectionnés avant la fin du mois de juin.La décision de financement sera in fine prise par l’ADEME et sera fondée sur la proposition du CST et sur le budget disponible. Nous vous rappelons que la phase 2 est ouverte uniquement aux dossiers présélectionnés lors de la phase 1.Contact : apr.graine@ademe.fr...

Appel à projets Thèses - Édition 2024

ADEME

Téléchargez l'appel à projets Thèses 2024 en bas de la page pour consulter les modalités de candidatures et les priorités de recherche.1. Présentation générale du programme ThèsesLe programme Thèses vise à renforcer les capacités de recherche au plan national sur les domaines d'intervention de l'agence. Depuis 1992, plus de 1 800 étudiants ont bénéficié de ce programme pour ensuite s'insérer professionnellement en tant que chercheur dans les établissements publics, dans les entreprises, dans les métiers de service, voire pour créer leur propre entreprise. Ainsi, chaque année, de 40 à 50 projets de thèse sont retenus (et cofinancés par l'ADEME).Les projets de thèse attendus doivent associer un doctorant, un laboratoire d'accueil, un directeur de thèse et un partenaire cofinanceur (public ou privé) : le montant du cofinancement ADEME étant à hauteur de 50 % de la rémunération du doctorant.Des dossiers peuvent être, à titre exceptionnel, financés à 100 % par l'ADEME (en particulier des travaux en sciences humaines et sociales).L'ADEME est l'employeur du doctorant (rémunère le doctorant).L’ADEME verse par ailleurs une aide forfaitaire annuelle (de 3 000 €) à l’organisme de recherche (dont dépend le laboratoire d’accueil principal du doctorant) pour les dépenses connexes (frais d’environnement du doctorant).Elle fera l’objet d’une convention de financement entre l’organisme de recherche du laboratoire principal et l’ADEME.Les axes et questionnements prioritaires de recherche pour lesquels sont attendus des projets de thèse pour cette édition 2024 sont précisés au sein des quatre priorités thématiques de recherche suivantes :Préservation et restauration des milieux et ressources dans un contexte de changement climatique.Économie circulaire dans une optique de résilience.Transition écologique des systèmes énergétiques et industriels pour la neutralité carbone.Transition écologique et société : priorité dédiée aux questionnements et aux travaux attendus, relevant des sciences humaines et sociales sur les différents champs thématiques, ainsi qu’aux travaux transversaux d‘évaluation, de modélisation et de prospective.2. EligibilitéLe candidat :Doit être titulaire ou en cours d’obtention d’un Master ou diplôme permettant l’inscription dans une École Doctorale au 1ᵉʳ octobre 2024.Doit avoir un cursus de bon niveau et adapté au sujet.Ne doit pas effectuer d’autres activités professionnelles.Doit maîtriser la langue française.À la possibilité d’avoir déjà commencé sa thèse au plus tôt le 1ᵉʳ octobre 2023.Accepte d’être salarié à plein temps à l’ADEME pendant la durée de sa thèse.Le(s) laboratoire(s) :Doit être rattaché à un établissement de recherche public français.Met à disposition les moyens d’encadrement suffisants pour le doctorant.Le dossier du projet doit impérativement être soumis avant les dates et heures limites via la plateforme : https://agirpourlatransition.ademe.fr/3. Documents à déposerDocuments à déposer sur la plateforme AGIR avant le 29 mars 2024 (16 h) :CV du candidatDiplômes universitairesMaster 2 (attestation de réussite ou certificat de scolarité…)Lettre de motivation du candidatCertificat de scolarité en thèse (si déjà commencée)Descriptif de thèse (selon le modèle type proposé)Formulaires à compléter et à déposer sur la plateforme AGIR avant le 29 mars 2024 (16 h), ou à transmettre à aaptheses@ademe.fr avant le 24 mai 2024 :Formulaire d’engagement du laboratoire d’accueil (signé par le directeur de thèse et le directeur de laboratoire).Formulaire d’engagement de cofinancement (hors Région) (signé par le directeur financier et le directeur de thèse).4. Calendrier29 mars 2024 (16 h) : date limite de dépôt de dossier de candidature par le laboratoire24 mai 2024 : date limite de dépôt des documents signés par, le laboratoire et le cofinanceur (hors Conseils Régionaux)Fin juin 2024 : communication des résultatsSeptembre 2024 :Envoi du contrat doctoral (CDD) par l’ADEME et du projet de convention pour la contractualisation avec les partenaires.Envoi de la convention de l’aide forfaitaire (convention de financement) au vu du contrat doctoral signé.1ᵉʳ octobre 2024 : Début du CDD ADEME du doctorant5. ContactsLa Cellule Thèses se tient à votre disposition pour répondre à toutes vos questions :Administratifs : aaptheses@ademe.frScientifiques : prenom.nom@ademe.fr...