Déjà 400 appels publiés sur le portail !

De nouveaux partenaires, acteurs du financement de la recherche, continuent de rejoindre le portail appelsprojetsrecherche.fr pour relayer la publication de leurs appels. Le portail permet ainsi une meilleure visibilité de l’offre de financement de la recherche sur projets, dans toute sa diversité. Il facilite la recherche de financement et permet aux chercheurs d’être notifiés des nouveaux appels à venir correspondant à des critères spécifiques.

Lire la suite

Bienvenue sur le portail appelsprojets recherche.fr Bienvenue sur le portail appelsprojetsrecherche.fr

Consultez les appels à projets et à candidatures du portail.

108 résultats

Pré-annonce : Biodiversité et Changements Transformateurs – BiodivTransform (Appel Biodiversa+ 2024-2025)

ANR

Biodiversa+, le partenariat européen pour la biodiversité dans le cadre d'Horizon Europe, lancera le 10 Septembre 2024 un nouvel appel à projets de recherche transnationaux co-financé par la Commission Européenne sur la Biodiversité et les changements transformateurs (appelé BiodivTransform). Cet appel s’inscrit dans un programme phare de Biodiversa+ "Soutenir la transformation sociétale pour l'utilisation et la gestion durables de la biodiversité". Alors que les crises mondiales de la perte de biodiversité, du changement climatique et de la pollution sont étroitement liées, il est urgent de comprendre les compromis et les interconnexions, tant en termes de facteurs que d'effets. Dans ce contexte, cet appel contribuera, avec d’autres actions, à atteindre l'un des objectifs stratégiques du partenariat : produire des connaissances utiles et applicables pour un changement transformateur permettant d’arrêter voire d’inverser le déclin de la biodiversité (Agenda stratégique de recherche et d'innovation de Biodiversa+, 2021). Le changement transformateur peut être défini comme "une réorganisation fondamentale de l'ensemble d'un système à travers des facteurs technologiques, économiques et sociaux, y compris les paradigmes, les objectifs et les valeurs nécessaires à la conservation et à l'utilisation durable de la biodiversité" (IPBES 2019). Le présent appel vise donc à soutenir des projets de recherche et d'innovation interdisciplinaires, transdisciplinaires et/ou intersectoriels qui auront pour but d'identifier, d'analyser et de comprendre les processus de transformation susceptibles d'arrêter voire d'inverser le déclin de la biodiversité. Les connaissances générées contribueront à la sauvegarde de la biodiversité et des écosystèmes, ainsi que des bénéfices qu’ils procurent aux humains, grâce aux changements transformateurs. Les projets déposés devront faire preuve d'excellence académique et d'un potentiel d'impact sociétal et politique sur la biodiversité, et viser à relier la science, la société, la politique et les pratiques en vue d'un changement transformateur. Il n’y a pas de restrictions environnementales ni géographiques spécifiques pour cet appel : tous les milieux (terrestres, marins, côtiers, eau douce, etc.) sont éligibles. Construire des consortia de recherche internationaux Les consortia devront inclure des équipes de recherche provenant d’au moins 3 pays participant financièrement à l'appel, dont minimum deux États membres ou pays associés de l'Union Européenne. Nota Bene : tous les États membres de l'UE et pays associés ne participeront pas financièrement à cet appel. Merci de vous référer à la liste ci-dessous pour connaître les pays qui ont exprimé un intérêt préliminaire. Un budget global de plus de 40 millions d'euros a été provisoirement réservé par la Commission Européenne et 34 pays dont la France via l’ANR. La liste complète des pays ayant exprimé un intérêt préliminaire à participer à cet appel est : Afrique du Sud, Allemagne (participation à confirmer), Autriche, Belgique, Brésil, Bulgarie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France (ANR), Hongrie, Iles Féroé, Irlande, Islande, Israël, Italie (participation à confirmer), Lettonie, Lituanie, Maroc, Moldavie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Taïwan, Tunisie et Turquie. Cette liste sera régulièrement mise à jour sur le site de Biodiversa+ jusqu’à l’ouverture officielle de l’appel....

Pré-annonce : Accompagnement Spécifique des Travaux de Recherches et d’Innovation Défense : appel thématique sur l’énergie - 2024

ANR

L’atout opérationnel que représente l’énergie doit aboutir à une meilleure prise en compte individuelle et collective des nouveaux enjeux et des usages dédiés, ainsi qu’une approche intégrée dans les activités organiques et opérationnelles. La sûreté de l’accès à l’énergie opérationnelle constitue donc un enjeu majeur, tandis que sa disponibilité repose sur la sécurisation, la robustesse et la résilience des moyens de production, distribution, stockage et pilotage. Dans ce contexte, une approche d’efficience énergétique par l’emploi des nouvelles technologies de l’énergie et l’optimisation des consommations des systèmes d’armes et technologies afférentes est à développer. Ces sujets s’inscrivent également dans les préoccupations civiles et sociétales, dépassant les besoins propres de la Défense dans ses trois milieux (terre, air, mer). Cet appel à projets ASTRID thématique Energie 2024 a pour objet d’explorer les réponses possibles à ces besoins et se focalise sur trois sous-thèmes : Electrification en tant que complément aux énergies fossiles, Carburants alternatifs, Valorisation de l’énergie fatale (ou énergie de récupération) Cet appel devrait être ouvert dans la dernière semaine de juin ou début juillet, le dépôt des projets se terminant fin septembre....

Appel à projets franco-finlandais Maupertuis 2025

Institut Français de Finlande

L’Institut français de Finlande, le ministère français de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et la Société Scientifique de Finlande lancent un appel à projets conjoint pour initier et renforcer la coopération bilatérale dans les domaines de la science, de l’innovation et de l’enseignement supérieur.A cette fin, deux sous-appels sont envisagés : Mobilité courte des chercheurs (RSM) : afin d’initier ou de renforcer la coopération dans les domaines de la science, de l’innovation et de l’enseignement supérieur dans toutes les disciplines, ce sous-appel permet à des chercheurs sélectionnés, jeunes ou confirmés, de Finlande et de France (dans les deux sens) de rendre visite à leurs homologues pour une courte période allant de quelques jours à quelques semaines.Les doctorants et les jeunes chercheurs sont encouragés à poser leur candidature. Les financements iront de 1 200 à 2 400 euros selon la durée de la mobilité et couvriront les frais de voyage, d’hébergement et de séjour. Atelier « Enseignement supérieur, recherche et innovation » (ERI-W) : le sous-appel ERI-W vise à renforcer les collaborations entre chercheurs français et finlandais par le biais d’un workshop de quelques jours impliquant plusieurs chercheurs (environ 15) qui peut avoir lieu en Finlande ou en France, dans n’importe quelle discipline. L’atelier doit être ciblé et concret. Le format de l’atelier peut être multilatéral plutôt que bilatéral, notamment en vue d’une future candidature Horizon Europe ou ERASMUS+.Les financements s’élèveront à un maximum de 6 000 euros....

Appel à projets transnationaux du Belmont Forum : FORESTS 2024 "Forêts tropicales : ses implications mondiales et les actions urgentes et nécessaires"

ANR

Les projets de recherches répondant à cet appel devront aborder au moins deux des trois domaines énumérés ci-dessous et décrits dans le texte de l’appel : Domaine 1 : Réduire la déforestation et promouvoir le développement durable et les économies locales. Domaine 2 : Fonctionnement des écosystèmes, connectivité et science du changement climatique. Domaine 3 : Justice environnementale et gouvernance. ...

AQACIA 2024 - Gérer les pollutions à l’ozone et sectorielles

ADEME

1. Présentation générale du programme AQACIALe programme « Amélioration de la Qualité de l’Air : Comprendre, Innover, Agir » (AQACIA) vise à promouvoir des projets de R&D pour comprendre et améliorer la qualité de l’air intérieur et extérieur.Cet appel à propositions de recherche (APR) du programme AQACIA est divisé en deux volets :Premier volet : Pollution à l’ozone (son évolution, ses impacts et sa gestion en lien avec le changement climatique. Si les processus liés à l’ozone (O₃) ont été étudiés de longue date, la gestion de la pollution à l’ozone et de ses impacts reste difficile à appréhender par les pouvoirs publics et peu identifiée par les populations).Objectifs :Anticiper l’évolution des niveaux d’ozone et leur mesure en air extérieur dans un contexte de transition écologique, énergétique et climatique.Évaluer les impacts sur la santé humaine, animale et végétale, sur la dégradation des bâtiments/matériaux et sur la qualité de l’air intérieur.Rechercher des stratégies d’atténuation ou d’adaptation, y compris pour définir l'échelle d'action appropriée.Second volet : Une meilleure maîtrise de certaines problématiques de pollution de l’air extérieur ou intérieur pour améliorer leur gestion à court et moyen terme.Objectifs :Améliorer les connaissances sur des polluants spécifiques (PFAS (Per- et polyfluoroalkylées), PUF (Particules ultrafines), BC (Black Carbon), AOS (Aérosols organiques secondaires)), l’exposition à la pollution et les impacts sanitaires induits.Améliorer les connaissances sur les émissions de polluants et les solutions de réduction / gestion dans les secteurs de la combustion de biomasse, du traitement des déchets, des transports et mobilité, de l’agriculture, et dans les environnements intérieurs.Évaluer les solutions d’amélioration de la qualité de l’air.Analyser les politiques publiques et leur mise en œuvre.Le secteur de l’industrie n’est pas couvert par le programme AQACIA (hors installations de combustion de biomasse dans le secteur industriel et sites de traitement des déchets).2. Disciplines concernées :Sciences humaines (économie, sociologie, psychologie…), sciences physiques (métrologie, chimie, météorologie…), mathématiques (modélisation, statistiques), sciences de la vie (biologie, épidémiologie, écologie…) et sciences de l’ingénieur (conception, plan d’expériences, évaluation…). Les approches interdisciplinaires sont fortement encouragées.Les projets soumis devront être des projets de recherche finalisée en appui aux politiques publiques dont les résultats sont de nature à améliorer la compréhension des pollutions de l’air intérieur et extérieur et de leurs impacts, et à développer/évaluer des solutions/innovations opérationnelles et efficaces de réduction de ces pollutions.Les résultats escomptés devront répondre aux attentes sociétales en allant jusqu’au développement de connaissances, d’outils ou de recommandations utiles aux acteurs et/ou décideurs. Ainsi, les solutions devront autant que possible être élaborées et évaluées avec et pour les territoires, avec et pour les acteurs/décideurs. L’association des bénéficiaires finaux des résultats du projet à sa préparation, à son déroulé et/ou à son suivi, dans une optique de recherche collaborative, est ainsi fortement encouragée.3. Montant de l’aide financièreÀ titre indicatif, le montant moyen de l’aide attribuable par projet est de 150-250 k€ par projet pour une durée comprise entre 24 et 36 mois. Par exception, pour les projets de développement expérimental proches de la démonstration dans le secteur du transport maritime/fluvial l’aide maximale attribuable pourra aller jusqu’à 500 k€.4. Calendrier prévisionnelDépôt des projets : avant le 18/11/2024 à 12h00Expertise des projets : de décembre 2024 à mars 2025Annonce des lauréats : fin avril 20255. ContactLa Cellule AQACIA est à votre disposition pour répondre à vos questions à l'adresse : aqacia@ademe.fr...

PEPR Exploratoire Climat : "Transformer la modélisation du climat pour les services climatiques – TRACCS" Appel à projets - 2024

ANR

Quatre thèmes ont été identifiés et constituent la trame de cet AAP : Approches inter et transdisciplinaires pour le développement des services climatiques Evaluation des méthodes d'interventions climatiques L'Intelligence Artificielle pour la modélisation du climat Evaluation des modèles de climat et/ou des services climatiques Au sein de cet appel, deux instruments de financement sont ouverts : des projets collaboratifs ambitieux, pour un montant de l'aide allouée entre 500k€ et 1M€ par projet, d'une durée maximale de 5 ans, des projets de type « projet personnel de début de carrière » ("early career fellowship"), dont le montant de l'aide sera compris entre 300k€ et 400k€ par projet et pour une durée entre 3 et 4 ans (à titre indicatif de trois à quatre projets de ce type pourront être financés). Un total de 6M€ est alloué pour l'ensemble des projets financés dans le cadre de cet appel. L'appel à projets se déroulera en deux étapes. Dans une première phase obligatoire, des lettres d'intention de 2 pages sont demandées. Elles seront analysées et sélectionnées par un comité d'évaluation interne au PEPR TRACCS ainsi que le président ou la présidente du jury international constitué pour cet appel à projets. A la suite de cette analyse, les lettres présélectionnées constitueront la base d'échanges et de discussions approfondies au cours d'un atelier organisé entre les deux phases, ainsi que d'une série de webinaires visant à encourager les synergies et recentrer les collaborations sur les axes identifiés. Dans une seconde phase, les porteurs des lettres présélectionnées seront appelés à déposer des projets complets, qui seront évalués par le jury d'experts internationaux mis en place par l'ANR....