Bienvenue sur le portail appelsprojets recherche.fr Bienvenue sur le portail appelsprojetsrecherche.fr

Consultez les appels à projets et à candidatures du portail.

125 résultats

Partenariat européen AGROECOLOGY. Pré-annonce appel 2024 : "Promouvoir l'agroécologie au niveau de l'exploitation agricole et au niveau territorial"

ANR

Le partenariat AGROECOLOGY, soutenu par l’Union Européenne dans le cadre d’Horizon Europe est un programme de recherche-innovation qui vise à accélérer la transition agroécologique en développant un réseau de laboratoires vivants (living labs) et d'infrastructures de recherche, permettant la production de solutions innovantes par une démarche multi-acteurs et une expérimentation et en situation réelle. Le premier appel à projet sera ouvert au premier trimestre 2024. L’objectif de cet appel est de financer des projets transdisciplinaires de recherche et d’innovation pour permettre la transition agroécologique des systèmes d’agriculture qu’ils soient conventionnels ou biologiques. Les projets devront adopter une approche multidisciplinaire et multi-acteurs. Ils devront traiter des problèmes et des défis pertinents du point de vue européen. Les projets peuvent être basés sur des laboratoires vivants existants réunissant différents acteurs ou s’inspirer de la méthodologie des laboratoires vivants. Les infrastructures de recherche peuvent être intégrées dans ces approches. Les aspects de R&I doivent répondre aux besoins réels des parties prenantes, dans le cadre de processus de co-création avec les utilisateurs et intégrer leurs connaissances pratiques. Il est attendu des  projets  qu’ils  étudient  et  mettent  en œuvre l’agroécologie à  l’une ou l’autre des deux échelles géographiques : Sous-Thème 1 – à l’échelle de l’exploitation et de ses environs immédiats Sous-Thème 2 – à l’échelle du territoire Potentiels pays participants : Allemagne, Danemark, Belgique, Pays-Bas, France, Espagne, Italie, Portugal, Suède, Norvège, Finlande, Irlande, Islande, Slovénie, Hongrie, Slovaquie, Roumanie, Suisse, Lituanie, Estonie, Chypre, Turquie Les consortiums candidats doivent comprendre au moins trois partenaires de pays éligibles différents....

14ème Appel à Projets de l’ERA-NET CHIST-ERA

ANR

L’AAP est dénommé Call 2023 sur le site officiel de CHIST-ERA :  https://www.chistera.eu L’AAP propose aux chercheurs deux nouveaux thèmes émergents des TIC : Multidimensional Geographic Information Systems (MultiGIS)Smart Contracts for Digital Transformation Ecosystems (SmartC) L’objectif de l’AAP est de soutenir des projets de recherche transformative et innovants dans le domaine des STIC, internationaux et multidisciplinaires avec un fort impact scientifique et technologique potentiel.  Les propositions seront soumises en une étape. Les propositions de projet, rédigées en langue anglaise, devront être déposées par le coordinateur, sur le site de soumission de l’appel, en respectant le format et les modalités disponibles sur le site :  https://www.chistera.eu/call-2023-announcement  Les équipes intéressées sont invitées à prendre contact avec des partenaires potentiels et à utiliser l’outil de recherche de partenaires disponible sur la page de l’appel, et/ou publier une manifestation d’intérêt sur cet outil. Les partenaires des projets sélectionnés seront financés directement par leurs organisations nationales (agences ou ministères) respectives. En conséquence les réglementations nationales sont applicables. En particulier les partenaires français doivent prendre connaissance du document « Modalités de participation pour les Partenaires sollicitant une aide de l’ANR », accessible sur cette page. ...

PEPR Exploratoire SPIN "Innovations spintroniques pour un numérique frugal, agile et durable" - Appel à projets - 2024

ANR

Le présent appel à projets adresse quatre axes thématiques : Axe 1 : contribuer au ressourcement scientifique et/ou technologique des 5 projets ciblés et/ou transverses initialement définis dans le PEPR SPIN ;Axe 2 : créer des ponts entre ces projets existants, pour aller au-delà des objectifs initialement identifiés dans ceux-ci ;Axe 3 : explorer des fonctionnalités émergentes susceptibles d’applications en rupture (risque élevé/gain élevé) ;Axe 4 : créer des ponts avec d'autres communautés (e.g. des autres PEPR) ou d'autres projets structurants au-delà du cœur du PEPR SPIN. Deux instruments de financement sont ouverts : des projets collaboratifs ambitieux pour l’essentiel, pour un montant de l'aide allouée entre 800 k€ et 1 M€ par projet, et un à deux projets jeune scientifique, dont le montant de l’aide sera compris entre 300 k€ et 400 k€ par projet. Dans les deux cas, la durée des projets doit être comprise entre 3 et 4 ans. Les bénéficiaires des aides sont les organismes de recherche et les établissements d'enseignement supérieur et de recherche. Les entreprises et les établissements étrangers pourront avoir le statut d'Établissement partenaire dans les projets, mais ne bénéficieront pas de financement au titre de cette participation. Le volume total d'aide maximal pour ce premier AAP est de 7,6 M€, c’est-à-dire la moitié du budget dédié aux AAP dans le PEPR SPIN. L'appel à projets se déroulera en deux étapes. Dans une première phase, obligatoire, des lettres d’intention de deux pages sont demandées, sur la base desquelles un nombre réduit de propositions de projets sera retenu après évaluation par un comité d’évaluation interne du PEPR SPIN, ainsi que, dans la mesure du possible, par les membres du bureau du comité d’experts internationaux. Dans une seconde phase, les projets présélectionnés en phase 1 seront appelés à déposer des projets complets, qui seront évalués par un comité d’experts internationaux mis en place par l’ANR. ...

2e appel du partenariat européen Sustainable Blue Economy Partnership (SBEP): Des voies unifiées vers une économie bleue neutre pour le climat, durable et résiliente : implication de la société civile, du monde académique, des politiques et de l’industrie

ANR

La vision du partenariat européen sur l’économie bleue durable (SBEP), sous le programme cadre pour la recherche et l’innovation d’Horizon Europe de la Commission Européenne, est de concevoir, piloter et soutenir une transition équitable et globale vers une économie bleue solide, résiliente et durable. Ce partenariat a pour objectif d’accélérer la transformation pour atteindre en 2030 une économie bleue qui soit neutre pour le climat, durable, productive et compétitive, tout en créant et en soutenant les conditions d’un océan durable pour les populations d’ici à 2050. Les propositions de recherche et d’innovation déposées dans le cadre de cet appel doivent aborder l’une des thématiques suivantes : Jumeaux numériques de l’Océan à l’échelle régionale des sous-bassins maritimesSecteurs de l’économie bleue, développement d’infrastructures marines multi-usagesPlanification et gestion des multi-usages à l’échelle régionaleBioressources bleues Le budget prévu pour cet appel s'élève à environ 40 millions d'euros, avec la contribution de la Commission européenne. Les pays participant au financement de cet l’appel sont : Allemagne, Belgique, Brésil, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Iles Féroé, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovénie, Suède, Tunisie et Turquie. Cet appel s'inscrit dans le cadre de la Décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable, coordonnée par la Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO (COI/UNESCO) au nom du système des Nations Unies, dans le but que les projets de recherche et d'innovation financés soient labellisés projets de la Décennie de l’Océan. Merci de consulter les documents listés ci-dessous et disponibles également sur le site internet du Partenariat pour plus d’information sur les thématiques et les modalités de dépôt à cet appel....

Appel à projets de recherche « Transitions Écologiques Économiques et Sociales » (APR TEES) - Édition 2024 - Phase 1

ADEME

1. Présentation générale du programme TEESAu fil des trois éditions (2017, 2019, 2021), l’APR TEES a financé plus de cinquante projets de recherche. Lors de la première édition, ils ont traité de la transformation des pratiques individuelles et des ménages. Avec les deux éditions suivantes, les projets portent sur des dimensions plus collectives, abordant l’émergence ou le renouvellement d’initiatives collectives, publiques comme privées, les évolutions institutionnelles nécessaires pour aller vers de nouveaux modèles économiques et de gouvernance.L’objectif est de comprendre comment les projets de transition écologique peuvent prendre forme, les problématiques auxquelles ils essaient de répondre, mais aussi les difficultés auxquelles ils font face. Ces recherches contribuent à mieux appréhender à quelles conditions et dans quelle mesure les pratiques sociales peuvent évoluer, les dispositifs techniques et actions de politiques publiques écologiques peuvent être définis, se déployer, être infléchis, ou être empêchés.Ces recherches contribuent à analyser la transition « en train de se faire ». Elles apportent un regard réflexif aux différents dispositifs d’action publique, restituent les contingences propres à chaque cas analysé, tout en articulant ces analyses aux connaissances plus générales accumulées dans le champ scientifique.L'APR est composé de 4 axes :L'axe 1 renvoie à l’organisation des politiques et actions de transition : leur programmation, les ressources sur lesquelles elles reposent, la planification, la décision et le pilotage des collectifs, ouvrant à la fois à l'étude des processus et des acteurs qui contribuent à les mettre en œuvre.L'axe 2 porte plus sur les outils, instruments et savoirs mobilisés pour agir, coordonner, évaluer la mise en œuvre de la TE (Transition écologique).L'axe 3 traite des dynamiques de mobilisation, intégrant les problématiques de renouvellement des formes institutionnelles, politiques, participatives, contestataires.L'axe 4 interroge la généralisation des objectifs de transition et leurs effets structurels (socioéconomiques, institutionnels et politiques, etc.).Conditions d’éligibilité des projetsLes projets attendus : Seront portés par des organismes publics ou privés de recherche. Le déposant - coordinateur scientifique du projet de recherche – devra être un chercheur publiant dans des revues scientifiques, inséré dans une communauté académique ; et attaché à une structure académique (UMR, ULR, EA... - chercheur associé compris).Pourront couvrir un ou plusieurs axes de l’APR.S’attacheront à développer un (ou des) ancrage territorial (en France), lorsque cela sera pertinent.Seront de préférence collaboratifs, avec des consortiums non seulement pluridisciplinaires, mais ouverts, en plus des équipes de recherche, aux acteurs et aux parties prenantes des sphères économiques, associatives ou publiques, lorsque cela sera pertinent.Devront répondre à un ou plusieurs enjeux de politique publique clairement identifiés.Seront d’une durée comprise entre 12 mois et 24 mois.3. Montant de l’aide financièreLe montant indicatif des aides est de 50 000 à 200 000 euros. 4. Eléments à déposerPour le dépôt du pré projet, vous devez remplir le document « modèle de pré projet » (à rendre au format Word) ainsi que les formulaires sur la plateforme de dépôt. Pour cette première phase de sélection, explicitez la composition et l’intérêt du consortium ainsi que la nature des partenaires au sein de ce document « modèle de pré projet ». Autrement dit, nous vous invitons à ne pas saisir de partenaires sur la plateforme, supposant une validation du dossier par chacun d'eux, mais uniquement à faire état des partenaires dans la présentation scientifique du pré projet.5. Calendrier prévisionnelDépôt des pré projets (phase 1) : les candidats sont invités à déposer leur dossier uniquement sous forme électronique via la plateforme de dépôt et de suivi de l’ADEME, avant le 13/03 à 12h00. Note aux porteurs : l’analyse des dossiers se fera via la complétude du modèle de pré projet. Sur la plateforme, vous pourrez copier/coller des éléments de contexte/objectifs/description (la version plateforme ne sera pas conservée dans la phase 2 de dépôt de projet complet)Expertise réalisée par l’ADEME et par le comité scientifique en mars/avril 2024Annonce des dossiers présélectionnés au plus tard début mai 2024Dépôt des projets complets (Phase 2) : avant le 05/07/2024 à 12h00Expertise réalisée par l’ADEME et le comité scientifique, puis tenue des jurys mi-septembre 2024Annonce des lauréats fin septembre 2024 au plus tard6. Plus d'informationsLa Cellule TEES se tient à votre disposition pour répondre à toutes vos questions à l'adresse : apr.tees@ademe.frRapport d'interventions webinaire du 09/02/2024 : https://attendee.gotowebinar.com/recording/4119501070482784260...

Montage de Réseaux Scientifiques Européens ou Internationaux - MRSEI 2024

ANR

Le programme MRSEI a été créé pour donner les moyens aux scientifiques travaillant dans des laboratoires français de déposer en tant que coordinatrice/coordinateur un projet de recherche à des appels collaboratifs européens (Horizon Europe) ou internationaux et de leur donner ainsi la possibilité de développer des projets interdisciplinaires ambitieux et de renforcer leur visibilité au niveau international. Dans le cadre de cet appel, seules sont attendues des propositions ayant pour objet de constituer un réseau scientifique européen ou international, coordonné par une équipe française. Ces réseaux de recherche constitués dans le cadre du programme MRSEI sont tenus de candidater à un appel à projets ambitieux, européen ou international. NB : Pour toute information ou orientation concernant les appels « Horizon Europe », veuillez contacter les PCN (Points de Contact Nationaux). Les propositions sélectionnées recevront une aide maximale de 36 k€ pour une durée de 24 mois. L’aide reçue financera exclusivement des actions permettant d’élaborer ou de renforcer le réseau scientifique (frais de mission, de réunion, de réception, etc…) et/ ou de la prestation de service pour aider la coordinatrice/ le coordinateur à monter le projet européen ou international. L'ANR a pris des dispositions permettant une grande rapidité dans la prise de décision et la mise en place des financements :  un dossier de soumission simplifié ;  un bénéficiaire unique de l'aide pour le compte du consortium complet : l’organisme de recherche français ;  une sélection par les pairs réalisée en une seule phase ; une procédure de décision de financement unilatérale ...