Déjà 400 appels publiés sur le portail !

De nouveaux partenaires, acteurs du financement de la recherche, continuent de rejoindre le portail appelsprojetsrecherche.fr pour relayer la publication de leurs appels. Le portail permet ainsi une meilleure visibilité de l’offre de financement de la recherche sur projets, dans toute sa diversité. Il facilite la recherche de financement et permet aux chercheurs d’être notifiés des nouveaux appels à venir correspondant à des critères spécifiques.

Lire la suite

Bienvenue sur le portail appelsprojets recherche.fr Bienvenue sur le portail appelsprojetsrecherche.fr

Consultez les appels à projets et à candidatures du portail.

45 résultats

Appel à projets "OneWater : Eau Bien Commun" - 2024

ANR

Pour cela, l’État soutient le programme « OneWater - Eau bien commun » à hauteur de 53 millions d’euros dans le cadre des « Programmes et Équipements Prioritaires de Recherche Exploratoires » (PEPR Exploratoires) de France 2030. Le PEPR OneWater (2022-2031), dont le pilotage scientifique est confié au CNRS, au BRGM et à l'INRAE, vise à catalyser une recherche innovante et structurante pour : (1) produire les connaissances nécessaires pour répondre aux enjeux portés par OneWater – Eau bien commun, (2) lever des verrous scientifiques et technologiques dans ce domaine, (3) structurer la communauté nationale tout en la transformant pour répondre aux enjeux de l’eau comme bien commun, (4) renforcer les dialogues disciplinaires et multi-acteurs autour de questionnements scientifiques partagés et (5) proposer des solutions transformantes, concrètes et partagées, pour une politique de gestion de l’eau capable de répondre aux nouveaux enjeux liés à l’eau en France métropolitaine et ultramarine et, par conséquent, à l’Europe et à l’International. Pour atteindre ces objectifs, plusieurs actions sont prévues dans OneWater : des appels à projets ouverts (dont le premier a déjà permis de sélectionner 3 projets), des projets ciblés, le financement d’équipements spécifiques, la mise en place d’actions de formation et de dissémination, une animation des communautés scientifiques et la consolidation du dialogue avec les acteurs. Ce deuxième appel à projets, de type Wall-Free Lab, vise à identifier un sujet, un objet, une problématique, un enjeu spécifique qui, pour être compris dans toute sa complexité, sera étudié selon plusieurs approches disciplinaires. Chaque projet déposé sera structuré autour d'un groupe de doctorants et de post-doctorants d’horizons disciplinaires différents et complémentaires pour traiter les multiples facettes de chaque sujet. Il mobilisera des savoirs, des informations et des méthodologies variés, au travers de groupes de jeunes chercheurs de disciplines scientifiques complémentaires, à ancrer dans une approche interdisciplinaire. Ce type d’appel est ouvert aux scientifiques issus des établissements français d’enseignement supérieur et/ou de recherche souhaitant proposer des contributions pour répondre aux objectifs de OneWater. Des porteurs d’enjeux (ex. : collectivités, ONG, acteurs socio-économiques, etc.) et autres partenaires français et internationaux peuvent être associés aux consortia, sans toutefois pouvoir bénéficier de financement du Programme. L’appel à projets vise à : Proposer des approches scientifiques originales pour produire de nouvelles connaissances et répondre aux objectifs et aux enjeux de OneWater (cf. les 6 défis scientifiques de OneWater listés ci-dessous), complémentaires aux apports des projets ciblés et des projets sélectionnés lors du premier appel OneWater.Lever les verrous scientifiques autour d’un enjeu thématique complexe, d’un objet spécifique ne pouvant l’être que par une approche interdisciplinaire, afin de pouvoir apporter des réponses (actions, approches innovantes, etc.) pour appuyer les acteurs des territoires et co-construire des voies de résilience pour une gestion durable de l'eau en France.Faire émerger et créer de nouveaux consortia pour structurer les communautés scientifiques autour d’enjeux fondamentaux de OneWater, tout en contribuant à la formation des jeunes chercheurs sur des approches allant au-delà des champs disciplinaires respectifs.Former par la recherche de jeunes chercheurs afin de les intégrer dans une approche interdisciplinaire. Défi 1 : Anticiper l’évolution de la ressource en eau pour permettre l’adaptation.Défi 2 : Développer une « empreinte eau » des processus environnementaux et des activités humaines.Défi 3 : Développer l’eau comme sentinelle de la santé de l’environnement et des sociétés humaines le long du continuum terre-eau-mer.  Défi 4 : Proposer des solutions pour promouvoir l’adaptabilité et la résilience des socio-hydrosystèmes.Défi 5 (transverse) : Accompagner la transition vers une nouvelle gouvernance des ressources pour une société durable et résiliente.Défi 6 (transverse) : Partager les données sur l’eau pour la connaissance et l’action. Cet appel à projets comporte deux étapes incluant : Une première étape de sélection de lettres d’intention visant à évaluer l’adéquation aux objectifs du programme OneWater - Eau bien commun et aux attendus de l’appel. Seuls les consortia retenus à l’issue de cette première étape pourront déposer un projet détaillé.Une seconde étape d’évaluation des projets détaillés déposés par les consortia éligibles, effectuée par un jury scientifique international indépendant. L’AAP mobilisera au maximum 12 millions d’euros et le montant de l’aide demandée par projet doit se situer entre 800 k€ et 1.2 M€ pour une durée de 4 ans. Un webinaire d’information sera organisé le 10 Avril 2024 de 16h00 à 18h00 (heure de Paris) - Inscription Un webinaire questions/réponses sera organisé le 29 Avril 2024 de 15h00 à 17h00 (heure de Paris) - Inscription...

PEPR Batteries - Appel à projets - 2024

ANR

Un effort de recherche significatif est consacré au développement des nouvelles générations de batteries et confié à un Programme et Equipements Prioritaires de Recherche (PEPR), copiloté par le CEA et le CNRS. Les activités de recherche de ce PEPR (TRL entre 1 et 4) sont articulées autour de 3 axes : les chimies innovantes, le BMS innovant adapté aux nouvelles chimies, et un axe transversal autour des nouveaux outils de simulation et de caractérisation. Cinq projets à forts enjeux ont été identifiés lors de la construction du PEPR et complétés ensuite par sept autres projets issus de l’appel à projets de 2022. La stratégie soutient à la fois l’offre et la demande de batteries afin notamment d’accélérer la transition énergétique dans le domaine des transports. Les priorités d’intervention portent sur le développement des batteries actuelles et futures, l’approvisionnement et le développement de matériaux nécessaires à leur fabrication, et sur leur gestion de fin de vie par reconditionnement ou recyclage. La priorité est donnée à l’électrification de l’automobile, mais le développement de batteries destinées à d’autres marchés pertinents comme l’aéronautique, le spatial, le stationnaire et l’IoT sont aussi concernés. Dans ce contexte, un effort de recherche significatif est consacré au développement des nouvelles générations de batteries et confié à un Programme et Equipements Prioritaires de Recherche (PEPR), copiloté par le CEA et le CNRS. Les activités de recherche de ce PEPR doivent se situer dans des niveaux de TRL 1-4. Elles sont articulées autour de 3 thèmes : Packs / systèmes batteries innovants, BMSCellules à faible empreinte environnementale, écoconceptionChimies innovantes à densité d’énergie élevée pour véhicule électrique Cet appel est doté d’une enveloppe de 6,6 M€. La durée des projets devra être comprise entre 3 et 4 ans.  Le montant total de l’aide minimale demandée par projet devra être de 1M€. Le projet devra impliquer entre 2 et 4 unités de recherche. Un établissement (ou groupe d’établissements, conformément au règlement financier) sera identifié comme établissement coordinateur et un responsable scientifique du projet sera désigné. Le responsable scientifique ne doit pas être le responsable scientifique d’un autre projet du PEPR Batteries. Le projet devra impliquer entre 2 et 4 structures de recherche (structure désignant une UMR pour CNRS-Université, un institut pour le CEA,…). La sélection des projets se déroulera en deux étapes. Dans une première phase, des lettres d’intention de 4 pages maximum en anglais (hors page de garde) sont demandées, sur la base desquelles un nombre réduit de projets sera retenu après une évaluation par un comité interne du PEPR Batteries. Dans une deuxième phase, les porteurs de projets présélectionnés en phase 1, seront appelés à déposer des projets complets qui seront évalués par un comité d’experts internationaux mis en place par l’ANR. L’établissement coordinateur doit être un établissement français d’enseignement supérieur et de recherche....

Programmes et Équipements Prioritaires de Recherche DDM : "Digitalisation et Décarbonation des Mobilités (MOBIDEC)" - Appel à projets – 2024

ANR

Les défis que le PEPR DDM doit considérer sont nombreux, on peut citer : les préoccupations environnementales, la place respective des préoccupations économiques et environnementales dans un contexte de crise économique, l’évolution des normes sociétales qui façonnent la demande et les pratiques de mobilité, les inégalités territoriales, et enfin, l’explosion des nouvelles technologies qui modifient les modes de vie et de production et donc les pratiques de transport et de mobilité, tout en proposant de nouvelles solutions. Dans ce cadre, le PEPR DDM publie ici le premier de ses deux appels à projets. Il est ouvert à l’ensemble des équipes de recherche nationales qui, au sein de consortiums pluridisciplinaires, proposeront des travaux permettant d’acquérir de nouveaux éléments de connaissance sur la compréhension des usages de la mobilité (défi 1), sur la capture, l’analyse et l’enrichissement des données de mobilités (défi 2) et/ou des approches permettant l’émergence d’outils d’aide à la décision publique ou privée favorisant le report modal vers des mobilités plus durables (défi 3). L’accent sera mis sur la complémentarité des équipes de recherche impliquées, la pluralité des approches, des disciplines, la formation de nouveaux chercheurs via des contrats doctoraux ainsi que l’implication d’opérateurs de transports, d’industriels, acteurs institutionnels territoriaux ou toute structure pouvant produire des données nécessaires à la recherche. Ce premier appel doté d’un budget de 8M€ se déroulera en deux phases : Le présent appel à projets comporte deux phases : Phase 1 : une première phase de dépôt de lettres d’intention. Cette première phase, non sélective, et non obligatoire pour pouvoir répondre à la seconde phase de dépôt des projets détaillés, a pour objectif d’identifier les sujets et les équipes potentiellement intéressés, en vue de constituer des consortiums pluridisciplinaires innovants. L’ambition du programme est en effet de favoriser le croisement des approches et de soutenir les fertilisations croisées à même de permettre la production de connaissances et l’émergence de solutions nouvelles. Les déposants de lettres d’intention seront invités à présenter leurs premières idées de projets lors de l'atelier de construction de projets du PEPR Digitalisation et Décarbonation des Mobilités (MOBIDEC) organisé le 15 et 16 mai 2024, qui est destiné à permettre l’émergence de nouveaux partenariats, l’introduction de nouvelles approches ou de nouvelles compétences et ce faisant la mise en place de consortiums pertinents et de projets en bonne adéquation avec les attentes et objectifs du programme. Ces journées seront également l’occasion de rencontrer des collectivités et acteurs du transport intéressés par les travaux et offreurs d’expérimentations potentielles ou pourvoyeurs de données. Phase 2 : une seconde phase de dépôt des projets détaillés dans un dossier complet, en vue de leur évaluation par un comité d’évaluation international mandaté par l’ANR. Dans une première phase les équipes intéressées feront part via une lettre d’intention des premiers éléments du projet envisagés (thématiques, consortium, estimation de l’aide demandée, compétences manquantes). Cette phase, non obligatoire a pour but de nourrir la consolidation des projets et leur appariement. Articulée autour d’un atelier de construction de projets qui aura lieu les 15 et 16 mai 2024, cette étape a pour but d’accompagner la maturation des consortiums, y compris en invitant territoires, décideurs publics, industriels et opérateurs à cet événement pour qu’ils puissent rejoindre certains d’entre eux. Ensuite la deuxième phase concernera le dépôt des projets complets et l’évaluation par un comité international organisée par l’ANR. Le document présente le contexte de l’appel ainsi que les défis scientifiques sur lesquels les contributions seront attendues. Il donne ensuite les caractéristiques souhaitées pour les consortiums qui répondront à l’appel avant de présenter le processus de dépôt des projets....

Appel à projets bilatéral Franco-Allemand sur le "Développement de la filière hydrogène pour le futur mix énergétique"

ANR

Par cet appel à projets conjoint, le BMBF et le MESR cherchent à renforcer la coopération franco-allemande dans la recherche dans ce domaine et à stimuler les processus d'innovation entre les deux pays, comme cela avait été convenu lors du Conseil ministériel franco-allemand du 13 juillet 2017 et du Forum franco-allemand de la recherche en décembre 2022. Cet appel est basé sur le "7éme programme de recherche en énergie" du gouvernement fédéral allemand et sur le "Plan d’action 2024" de l'ANR. Trois sujets ont été retenus pour cet appel : des innovations pour la production d’hydrogène par voie électrochimiquele stockage chimique ou sous forme liquide du vecteur hydrogènel’intégration de l’hydrogène dans les systèmes énergétiques Les financements seront accordés à des projets de recherche collaborative entre des partenaires français et allemands, conduisant des recherches fondamentales orientées vers l'application (niveaux de TRL entre 1 et 5). Les projets devront présenter des solutions hautement innovantes pour contribuer au développement d’une économie de l’hydrogène en Allemagne, en France et en Europe. La coopération franco-allemande doit constituer une valeur ajoutée dans les projets. L’appel à projets s’adresse aux instituts de recherche (universités et organismes de recherche publique ou assimilés) et aux entreprises. La participation de partenaires couvrant l'ensemble de la chaîne d'innovation, de la recherche à l'industrie et aux utilisateurs finaux, est encouragée afin de soutenir la pertinence pratique des solutions développées. Le consortium de chaque proposition doit être composé d'au moins un établissement de recherche publique français (ou assimilé) et un institut de recherche allemand. La participation d’entreprises en tant que partenaires actifs (et financés par l'ANR ou le BMBF) ou associés (non financés) est fortement encouragée. Des projets avec un budget complet de l'ordre de 1,5 à 2,5 millions d'euros sont attendus, avec un juste équilibre des dépenses de recherche entre l'Allemagne et la France. Des projets de plus petite ou plus grande envergure peuvent être proposés s'ils sont dûment justifiés....

PEPR Santé des Femmes, Santé des Couples - Appel à candidatures allocations doctorales

Inserm

Dans le cadre du Plan National France 2030, le Gouvernement a confié à l’Inserm la charge de piloter le Programme Prioritaire de Recherche « Santé des Femmes, Santé des Couples » destiné à permettre la mise en œuvre des actions de recherche pertinentes inscrites dans la Stratégie nationale de lutte contre l'endométriose et dans le Rapport sur les causes d'infertilité - Vers une stratégie nationale de lutte contre l'infertilité. L'infertilité touche 3,3 millions de personnes en France et l'endométriose, cause majeure d'infertilité, touche une femme sur dix en âge de procréer. Le programme "Santé des Femmes, Santé des Couples” vise à soutenir la recherche dans ces deux domaines. Dans le cadre de ce programme plusieurs allocations doctorales de 3 ans sont disponibles. Les projets doivent présenter un plan de recherche visant à faire progresser les connaissances sur l'endométriose et l'infertilité. Les candidats de différentes disciplines telles que la recherche fondamentale, la recherche clinique, la santé publique ou la recherche en sciences humaines et sociales sont invités à poser leur candidature.L'appel est ouvert à tout candidat titulaire d'un master ou d'un diplôme équivalent. Les candidats n'ayant pas d'expérience dans les domaines mentionnés sont encouragés à candidater si leur projet est pertinent pour le programme.En plus de l’allocation, le poste sera assorti d'un budget de 15 000 euros par an pour les dépenses de recherche....

14ème Appel à Projets de l’ERA-NET CHIST-ERA

ANR

L’AAP est dénommé Call 2023 sur le site officiel de CHIST-ERA :  https://www.chistera.eu L’AAP propose aux chercheurs deux nouveaux thèmes émergents des TIC : Multidimensional Geographic Information Systems (MultiGIS)Smart Contracts for Digital Transformation Ecosystems (SmartC) L’objectif de l’AAP est de soutenir des projets de recherche transformative et innovants dans le domaine des STIC, internationaux et multidisciplinaires avec un fort impact scientifique et technologique potentiel.  Les propositions seront soumises en une étape. Les propositions de projet, rédigées en langue anglaise, devront être déposées par le coordinateur, sur le site de soumission de l’appel, en respectant le format et les modalités disponibles sur le site :  https://www.chistera.eu/call-2023-announcement  Les équipes intéressées sont invitées à prendre contact avec des partenaires potentiels et à utiliser l’outil de recherche de partenaires disponible sur la page de l’appel, et/ou publier une manifestation d’intérêt sur cet outil. Les partenaires des projets sélectionnés seront financés directement par leurs organisations nationales (agences ou ministères) respectives. En conséquence les réglementations nationales sont applicables. En particulier les partenaires français doivent prendre connaissance du document « Modalités de participation pour les Partenaires sollicitant une aide de l’ANR », accessible sur cette page. ...