2eme appel à projet conjoint Sargassum : Comprendre et prédire la prolifération des sargasses

Statut :
En cours
Ouverture :
25 nov. 2021
Clôture :
30 janv. 2022
Les grands afflux continus d'algues sargasses qui affectent actuellement les côtes des Caraïbes et des États-Unis sont les pires depuis 2011 avec 20 millions de tonnes en 2018 avec un GASP de plus de 8800km de long. L'impact économique de leur échouage se compte en millions d'euros, notamment dans l'industrie du tourisme et les émissions associées de sulfure d'hydrogène (H2S) et d'ammoniac (NH3) ont un effet significatif sur la santé des habitants des côtes. Les impacts écologiques marins n'ont pas encore été évalués. Afin d'améliorer la gestion des afflux de Sargassum, il est impératif d'accroître nos connaissances sur les conditions hydrodynamiques comme base pour développer une compréhension fiable des causes de l'occurrence et de leur variabilité inter-annuelle afin de mieux prévoir les années où les conditions d'échouage des radeaux flottants de bancs de Sargassum sont très élevées. Ces exigences sont au cœur du présent appel conjoint, qui s’attache à 3 thématiques :
  1. Construction d'un ensemble commun de données pour alimenter les différents modèles hydrodynamiques ;
  2. Modèle biologique des sargasses pour le couplage ;
  3. Développement d'un modèle intégratif couplant l'hydrodynamique et la biologie des sargasses expliquant la variabilité des événements liés aux sargasses ;
Cet appel à projets a pour objectif d’apporter des solutions pragmatiques à l’échouage des sargasses et enrichir les connaissances sur ce phénomène qui affecte plus particulièrement les îles du bassin caribéen. Il est soutenu par l’ANR, la CONACYT (Mexique), la FACEPE (Brésil) et le NWO (Pays-Bas).

Voir le partenaire de l'appel à projets :